Blood Bowl Rhône Alpes

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
There are currently no events to display.

: - 24/07/17 j h m

There are currently no events to display.

: - 24 07 17 j h m

There are currently no events to display.

: - 24/07/17 j h m

There are currently no events to display.

: - 24 07 17 j h m

Blood Bowl Rhône Alpes

Danse avec les loups ... garous

Envoyer Imprimer PDF

Ne vous-êtes vous jamais demandé pourquoi autant de loups-garous, d'habitude si reservés et timides, jouaient dans les équipes de Blood Bowl. Tout ceci n'est pas rgand chose à voir avec la violence, il faut chercher des explications plus sociales et pragmatiques. La réponse est simple et la voici.

Mais tout d'abord, il faut s'interroger sur la recrudescence récente des loups garous, dont l'existence était si discrète qu'elle était même parfois ignorée du grand public. Il fallu attendre 2443 et l'integration par un coach necromantique d'un loup garou à la place d'une goule pour voir la première apparition d'un joueur lycantrope sur les terrains. Sa vélocité a très vite impressionné et plusieurs autres coachs ont alors décidé de "convertir" en masse. C'est ainsi qu'un grand nombre de villages reculés de l'empire ont été entièrement transformés en loups-garous.

Ravis de leur conversions, les coachs necromantiques se sont alors heurté à 2 problèmes. La sauvagerie des loups garous n'en était pas un car plus proches du chien de garde domestique que du warg, les loups-garous étaient plutôt calmes avec leur équipes. Il s'agit là de problèmes plus pratiques.

En effet, l'effet de loup garou n'étant atteint qu'à la pleine lune, il fort peu rentable d'embaucher des joueurs loups-garou pour ne les faire jouer que les soirs de pleine lune. C'est pour cela que l'ANPE (Association des Necromantiens Pour L'Extermination) a lancé des recherches pour rendre l'état de loup-garou permanent. Exploit qui fut réussi en 2467; On trouve désormais le serum de lycantropie permanent dans toutes les herboristeries Gramme Vert, seul distributeur officiel agréé.

L'autre difficulté est de l'ordre olfactif. En effet, l'odorat des loups-garous est très développé et l'hygène des zombies, goules et autres golems, beaucoup moins. Du coup, la cohabitation ne se fait pas sans heurts. Alors, bien que la plupart des loups-garous préfèrent une vie recluse à l'abri du regard des autres (excepté quelques stars de calbavision, comme Manu Chien, par exemple), ils sont quelques-un à cherche la gloire dans les équipes qui les acceptent tels qu'ils sont.

Qu'en est-il des Ulfs, les cousins nordiques des loups-garous. Hé, bien l'explication est simple. D'une part les poils de chiens, ça tient chaud, et d'autre part, les nordiques sentent beaucoup moins fort ques les zombies  et font moins de vannent désobligeantes sur le physique que les autres peuples humanoïdes.

 

La semaine prochaines, ne ratez pas le reportage sur :

"Les halflings, ou le courage à l'état pur"

 

Mise à jour le Jeudi, 31 Mars 2011 17:06

Le couvent des batignolles

Envoyer Imprimer PDF

Il est des équipes aux histoires peu communes dans le vieux monde, celle du couvent des Batignolles en fait partie.

Aux origines de ce sport, les première équipes gobelines ne faisaient pas les fières (bon, maintenant, non plus, mais c'était pire avant - F. Kabrail). Il arrivait souvent que les équipes gobelines vainqueures (donc pas si souvent) étaient poursuivies par les hordes de supporters et autres parieurs mécontents. Il était plus facile de s'attaquer à des gobelins vainqueurs qu'à des ogres vainqueurs.

A l'époque, certains ordres religieux s'étaient spécialisés dans le secours des troupes en difficultés. L'ordre qui s'occupait des équipes de Blood Bowl en difficulté était l'ordre des Yannonites, du nom d'un coach de Blood Bowl lui même spécialisé dans les rosters difficiles, voir carrément dans les loosers totaux. Son nom sera tût ici, mais sachez qu'il ne s'agit pas du tout d'un coach de l'Ain Pacte amateur de rosters foireux comme les vampires, gobelin, humains et autres bas-fonds.

Le couvent des Batignolles accueillit un jour une équipe de gobelins, et Soeur Micheline Tendresse, Ogresse de son état, tomba éperdument amoureuse d'un membre de l'équipe, King Phanos. Bien que le mariage était toléré chez les Yannonites, la mère supérieure (Marie-Thérèse des Batignolles) ne voyait pas d'un très bon oeil cette union contre nature et déclara: "Plutôt jouer au Blood Bowl nous même que de voir l'union d'une Soeur et d'une limace de peau verte".

Mais comme il est difficile de dire non au coeur d'une ogresse de 3m de haut et que la mère supérieure est assez têtue pour ne pas revenir sur sa décision, l'équipe fut engagée dès 2510 dans une ligue minueure de Blood Bowl et eu plus ou moins de succès.

En revanche, les spéctateurs sont toujours là, car l'uniforme des Yannonites est toujours très seillant.

Mise à jour le Mercredi, 26 Mai 2010 09:38

Page 2 de 3